Fissure et fuite dans une toiture zinc neuve

Modérateur: René

Gratuit : découvrez les vrais prix pour votre toit, couverture ou charpente
(avec ou sans pose, neuf ou rénovation)

Devis en ligne : Fissure et fuite dans une toiture zinc neuve
L'équipe du forum
 

Messagepar Largo44 » Dim 18 Fév 2018 18:30 | Fissure et fuite dans une toiture zinc neuve

Bonjour,

Nous avons fait changer la toiture zinc à joint debout de notre étage mi décembre 2017.
La maison est neuve et réceptionnée en Mars 2017 mais le constructeur s'était trompé de couleur (zinc naturel au lieu d'anthra). A cela s'ajoutant quelques défauts de conception (gouttière arrière trop courte, pas de ventilation sous toiture car sortie d'air arrière bouchée + divers défauts sur les faitages latéraux), nous avons signé un accort transactionnel avec indemnités avec notre constructeur nous permettant de changer la toiture.
C'est une toiture monopente de 91m2.
La couverture est réalisée en zinc anthra 500 x 0.7 à joint debout.
Le devis est à 18 500 € et bien que l'on nous dise que c'est élevé (et supérieur au montant récupéré du constructeur), nous retenons cet artisan car il nous est conseillé par un fabricant de zinc comme étant un orfèvre dans son domaine et nous avons déjà été échaudés par le couvreur précédent.
Après quelques déboires comme le décalage de la date de réalisation à fin novembre alors que celle-ci était signée pour fin septembre (derniers beaux jours), le changement par ses soins d'un appui de fenêtre en alu suite à la chute d'un morceau d'échafaudage lors du démontage, la manipulation avec peu de délicatesse des éléments d'échafaudage sur le toit terrasse du RDC... le toit est terminé fin décembre et le rendu est très beau. Nous félicitons d'ailleurs le couvreur, le rendu nous faisant oublier instantanément les déboires de réalisation.
Semaine dernière soit 1 mois et demi après la réception, ma fille m'appelle car il pleut dans sa chambre à 4 endroits au niveau des raccords des plaques de BA 13 du plafond (environ 2 litres ou 3 litres récupérés durant la nuit dans des bacs mis dessous en urgence).
Suite à l'envoi d'une LRAR le lendemain et information de celle-ci au couvreur le soir même par mail, RDV est pris dès le lendemain matin de la fuite avec le couvreur qui constate une fissure au niveau d'un joint debout à l'endroit ou se situait la fuite de la chambre (voir photo fissure1).
Le couvreur ne se l'explique pas et me dit que la fissure vient d'arriver car selon lui, vu l'amplitude de la fuite, il n'est pas possible qu'elle est toujours été présente.
La fuite est reprise le jour même avec une bousée d'étain (Voir reprise fissure 1). (Le couvreur en profite pour reprendre également en préventif à un autre endroit une déformation qui pourrait selon lui percer avec le temps Voir photos déformation et reprise.)
Pour ma part, je ne vois pas comment la fissure serait arrivée d'un seul coup et je penserais plutôt qu'elle a toujours été là et que la fuite à mis un mois et demi avant de traverser les 300 mm et d'arriver dans la chambre.
Un expert doit être missionné par l'assurance pour voir la suite à donner concernant le plafond et l'isolant, la reprise de la fuite semblant être une affaire réglée.
N'ayant aucune compétence en toiture zinc, ceci me conduit à quelques questions :
1 - La fissure a t'elle pu arriver après 1.5 mois (sachant quand même qu'il y a eu 2 tempêtes en janvier) ?
2 - Une reprise de la fissure à l'étain telle que réalisée sur la photo a t' elle une durée de vie identique à celle de la toiture (impact dilatation, gel, grosses chaleurs...) ?
3 - Suite au règlement d'une facture de 18 500 Euros pour une toiture neuve, y a t-il un recours par rapport au fait de se retrouver avec une toiture qui a 2 rustines en étain (la fissure + la préventive de la déformation) ?

Vous remerciant par avance de votre aide.

Bien cordialement.
Fichiers joints
Fissure et fuite dans une toiture zinc neuve
Reprise Deformation 1.jpg (899.25 Kio) Vu 1686 fois
Fissure et fuite dans une toiture zinc neuve
Deformation 1.jpg (704.48 Kio) Vu 1686 fois
Fissure et fuite dans une toiture zinc neuve
Reprise fissure 1.jpg (858.79 Kio) Vu 1686 fois
Fissure et fuite dans une toiture zinc neuve
Fissure1.jpg (283.14 Kio) Vu 1686 fois

Largo44
 
Messages: 9
Inscription: Dim 18 Fév 2018 15:03

Messagepar Cédric, administrateur » Dim 18 Fév 2018 18:30

Bonjour, sachez que vous pouvez poser votre question à plusieurs couvreurs ou charpentiers, près de chez vous et simultanément, en vous rendant sur cette page, pour obtenir plusieurs avis différents et plusieurs offres de prix différentes, gratuitement et sans engagement.
Avatar de l’utilisateur
Cédric, administrateur
(annonce)
 

Messagepar René » Dim 18 Fév 2018 19:30

Bonjour, bienvenue sur le forum,

Largo44 a écrit:Le devis est à 18 500 € et bien que l'on nous dise que c'est élevé (et supérieur au montant récupéré du constructeur)

On est à 200 EUR / m2, c'est en effet dans la tranche haute mais il faut voir les détails (échafaudage, nombre de points singuliers de type cheminées, fenêtres de toit, sorties de toit, et toutes les difficultés spécifiques à chaque chantier)


la manipulation avec peu de délicatesse des éléments d'échafaudage sur le toit terrasse du RDC...

De quel type de toit terrasse s'agit-il ? Accessible, inaccessible ? Prévu pour un échafaudage ? Quel type de membrane ? De protection ? Vérifiez ou faites vérifier l'absence de poinçonnement de la membrane ou de sa protection par l'échafaudage !


une fissure au niveau d'un joint debout à l'endroit ou se situait la fuite de la chambre (voir photo fissure1).

:shock: il faut une sacrée contrainte pour générer ce type de dommages ...


la fuite à mis un mois et demi avant de traverser les 300 mm et d'arriver dans la chambre.

possible, normalement il devrait y avoir un écran de sous-toiture sous le support (voliges), est-il présent ? pouvez-vous décrire le complexe (position et type d'isolant notamment) ?


Un expert doit être missionné par l'assurance pour voir la suite à donner concernant le plafond et l'isolant, la reprise de la fuite semblant être une affaire réglée.

à votre place je demanderais à faire expertiser toute la couverture, ce qui vous arrive est totalement anormal ; il faut vérifier la conformité au DTU et notamment la présence des pattes de fixation coulissantes et des jeux de dilatation ; en plus de l'expert de l'assurance je vous conseille de vous faire accompagner de votre propre expert le jour de l'expertise ; en effet il n'y a presque jamais de possibilité de "contre expertise" possible en matière de décennale.

s'agit-il de votre assurance dommages-ouvrage ou de la décennale de l'artisan ?


La fissure a t'elle pu arriver après 1.5 mois (sachant quand même qu'il y a eu 2 tempêtes en janvier) ?

difficile à dire, ceci dit une couverture bien conçue et correctement mise en oeuvre n'a pas à subir de telles contraintes sous les coups de vent de janvier (ce n'était pas non plus LOTHAR de 1999 ... ) ; vous pouvez préciser votre région, l'altitude, et l'exposition du site (protégé, normal ou exposé aux vents dominants ? )


Une reprise de la fissure à l'étain telle que réalisée sur la photo a t' elle une durée de vie identique à celle de la toiture (impact dilatation, gel, grosses chaleurs...)

non


Suite au règlement d'une facture de 18 500 Euros pour une toiture neuve, y a t-il un recours par rapport au fait de se retrouver avec une toiture qui a 2 rustines en étain (la fissure + la préventive de la déformation)

le montant de la facture n'a rien à voir là-dedans, vous êtes en droit de réceptionner un ouvrage de qualité et réalisé selon les règles de l'art ; une couverture zinc a une durée de vie de plusieurs décennies (et parfois de plus d'un siècle), il n'est évidemment pas normal de subir ce genre de dommages après 6 semaines ! à votre place je demanderais une vérification approfondie de votre couverture, contactez également le service technique du fabricant
Avatar de l’utilisateur
René
 
Messages: 2091
Inscription: Lun 12 Aoû 2013 08:04

Messagepar Largo44 » Dim 18 Fév 2018 21:21

Bonjour,

Merci pour votre réponse.
J'avais essayé d'être le plus complet possible mais il manque effectivement des précisions.
Les toits terrasse sont non accessibles. Ils sont recouvert d'une membrane Firestone en EPDM.
Les feuilles de zinc sont posées sur des voliges en sapin du nord de 18mm. Il ne me semble pas qu'il y a une membrane car je vois le zinc lorsque léger espace entre 2 voliges.
L'artisan est venu faire sa réparation le lendemain de la fuite.
Pour ma part j'ai fait une déclaration à ma multirisque habitation qui devrait se retourner contre la decennale de l'artisan. C'est l'expert de ma multirisque qui doit venir pour juger des dégâts du plafond et voir s'il faut ou non changer la laine de verre 300mm. Mais justement personne ne parle des reprise sur la toiture car réparées et c'est ce qui me choque.
La maison est à Nantes en zone de vent 3.
Si la reprise étain n'a pas une durée de vie identique au zinc, cela veut dire qu'avec le temps elle va devenir poreuse ou se décoller ?
Lorsque vous notez de contacter le service technique du fabricant, vous pensez à VMZinc ?
Bien cordialement.
Fichiers joints
Fissure et fuite dans une toiture zinc neuve
Voliges1.JPG (978.09 Kio) Vu 1652 fois

Largo44
 
Messages: 9
Inscription: Dim 18 Fév 2018 15:03

Messagepar Sylvain » Lun 19 Fév 2018 13:32

bonjour, et votre couvreur, comment il explique les dommages ? ça ne le dérange pas de retoucher façon patchwork un ouvrage tout juste livré ???
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
 
Messages: 1389
Inscription: Lun 9 Déc 2013 13:47

Messagepar Largo44 » Lun 19 Fév 2018 20:43

Bonjour,

Comme je l'ai noté mon couvreur ne s'explique pas ce qui s'est passé. Il dit juste que la fissure n'est pas là depuis le début.
Pour lui, la réparation est réalisée donc ne reste que le problème du plafond.
Il m'a dit de contacter mon assurance pour faire une déclaration de dégât des eaux pendant que lui même déclarait le sinistre à son assurance.
A la limite je me demande pourquoi je dois impliquer mon assurance car il aurait peut être suffit de faire une déclaration à son assurance.
Bien cordialement

Largo44
 
Messages: 9
Inscription: Dim 18 Fév 2018 15:03

Messagepar René » Mar 20 Fév 2018 12:42

Je pense que vous devez présenter la réparation actuelle comme une réparation d'urgence (permettant de faire face aux infiltrations d'eau), et faire comprendre à tout le monde (couvreur, assistance juridique, assurance décennale) que vous attendez un diagnostic approfondi (expertise de tout le complexe de toiture) et un remplacement, a minima, des feuilles concernées.

Par ailleurs je ne comprends pas l'absence d'écran de sous toiture dans votre cas mais peut-être que quelque chose m'échappe ? Est-ce que votre toiture est bien une toiture froide ventilée ? L'isolant se trouve au plancher dans les combles ? Ou entre les chevrons ?
Avatar de l’utilisateur
René
 
Messages: 2091
Inscription: Lun 12 Aoû 2013 08:04

Messagepar Largo44 » Mer 21 Fév 2018 23:23

Bonjour,

Merci de votre aide.
Il est possible de changer juste les feuille concernées ? je pensais que ce n'étais pas possible car tout est imbriqué.
Ce doit bien être une toiture froide ventilée car il y a effectivement une entrée d'air sur toute la longueur à l'avant (cf grille perforée dans message précédent) et une sortie d'air sur toute la longueur en vis à vis à l'arrière.
D'ailleurs le couvreur m'a dit après avoir changé le zinc que la sortie d'air était bouchée à l'arrière et que cela empêchait la libre circulation d'air sous les voliges. Il a d'ailleurs constaté que le dessous du zinc initial était couvert d'une couche pelucheuse oxydée. Il doit avoir remédié à cela en laissant bien une sortie arrière.
Par contre il ne me semble pas y avoir un écran sous toiture . Voir photo sous volige et photo sous isolant sous volige.
L'écran est il indispensable ?

Bien cordialement
Fichiers joints
Fissure et fuite dans une toiture zinc neuve
Sous isolation.jpg (949.6 Kio) Vu 1583 fois
Fissure et fuite dans une toiture zinc neuve
Voliges & isolation.jpg (885.14 Kio) Vu 1583 fois

Largo44
 
Messages: 9
Inscription: Dim 18 Fév 2018 15:03

Messagepar Largo44 » Mer 28 Fév 2018 22:25

Bonjour,
J'ai suivi vos conseils et consulté le fabricant VM Zinc.
Ils m'ont demandé le nom du couvreur qui est celui qu'ils m'avaient conseillé suite au problème avec le couvreur du constructeur.
Par suite, ils ont refusé de répondre à mes questions et m'ont répondu :
Suite à votre demande et à la réponse de notre responsable commercial de secteur, ne pouvant pas intervenir directement auprès de vous, merci de transmettre cette réclamation auprès de votre entreprise de pose. Celle-ci fera, si elle le juge nécessaire ; appel à nos services en qualité de fabriquant et nous serons dans ce cas en mesure de lui apporter conseil et informations.
Mes questions étaient celles posées sur le forum à savoir :
1 - La fissure a t'elle pu arriver après 1.5 mois (sachant quand même qu'il y a eu 2 tempêtes en janvier) ?
2 - Une reprise de la fissure à l'étain telle que réalisée sur la photo a t' elle une durée de vie identique à celle de la toiture (impact dilatation, gel, grosses chaleurs...) ?
3 - Suite au règlement d'une facture de 18 500 Euros pour une toiture neuve, y a t-il un recours par rapport au fait de se retrouver avec une toiture qui a 2 rustines en étain (la fissure + la préventive de la déformation) ?
Rien de très compliqué mais je n'en saurai donc pas plus pour le moment. Nous verrons ce que disent les experts.
Cordialement et encore merci pour votre aide

Largo44
 
Messages: 9
Inscription: Dim 18 Fév 2018 15:03

Messagepar René » Jeu 1 Mar 2018 22:23

Bonsoir, merci pour le suivi, ils ne veulent pas mettre en difficulté leur partenaire, ça peut se comprendre.
Tenez-nous au courant de la suite !
Avatar de l’utilisateur
René
 
Messages: 2091
Inscription: Lun 12 Aoû 2013 08:04

Messagepar Sylvain » Jeu 22 Mar 2018 10:28

bonjour, du nouveau sur ce dossier Largo44 ? l'expertise est prévue pour quand ?
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
 
Messages: 1389
Inscription: Lun 9 Déc 2013 13:47

Messagepar Largo44 » Sam 24 Mar 2018 23:37

Bonjour Sylvain,

L'expertise est prévue pour le 27 mars prochain.
Il y aura l'expert de ma multirisque habitation, l'expert de la décennale du couvreur et le couvreur.
Je vous tiendrai informé.
Lorsque je parle de ce problème les gens sont très surpris et perdent toute confiance dans les toitures zinc. Déjà deux personnes avec qui j'en ai parlé passent sur une toiture ardoise en se disant que changer quelques ardoises ne sera rien par rapport à ce type de problème sur un global ou tout est imbriqué et serti.
En fait les gens sont d'autant plus dépité du fait de la réponse de VM Zinc qui ne se déplace pas, ne donne aucun avis... Il est vrai que les fabricants interviennent en principe toujours ; il en va de leur sérieux et de la confiance dans leur produit.

Cordialement.

Largo44
 
Messages: 9
Inscription: Dim 18 Fév 2018 15:03

Messagepar René » Lun 26 Mar 2018 22:57

Merci pour le suivi, on attend le retour de l'expertise prévue demain, bon courage !
Avatar de l’utilisateur
René
 
Messages: 2091
Inscription: Lun 12 Aoû 2013 08:04

Messagepar Largo44 » Lun 2 Avr 2018 22:16

Bonjour,

La réunion d'expertise a eu lieu comme prévu le 27 mars.
Il y avait l'expert de ma multirisque habitation Credit Agricole PACIFICA, l'expert de la décennale du couvreur et le couvreur.
Les origines évoquées par le couvreur et l'expert du couvreur ont été un défaut de la plaque zinc VM Zinc ou un mauvais réglage de la sertisseuse qui aurait pu entrainer des contraintes trop importantes sur la feuille de zinc d'où des zones de moindre résistance promptes à céder lors des dilatations et rétractations. Le couvreur a précisé que la sertisseuse était neuve ce qui pouvait expliquer un mauvais réglage.
Les experts et le couvreur ont été unanimes sur le fait que les reprises à l'étain étaient définitives et tout aussi pérennes que celle réalisées pour la gouttière...

Face à mon étonnement sur ce point du fait de fuites possibles à venir au droit de n'importe quel joint debout du fait de l'utilisation de la même sertisseuse pour tout le chantier, il a juste été dit que dans ce cas, il faudrait faire une nouvelle déclaration de dégât des eaux et que la décennale ferait la réparation ; ceci pouvant arriver 2, 3 , 4, 5 fois... mais qu'en aucun cas des feuilles ou la toiture seraient remplacées.

Ils m'ont dit qu'il n'était pas possible d'anticiper pour éviter les fuites et que si c'était le cas ils n'auraient plus de travail !

Ne pouvant me satisfaire de cette réparation que je considère comme une réparation d'urgence, je vais alerter mon assurance sur ce point.

J'ai également été surpris du montant du devis de la peinture du plafond (350 €) que j'ai découvert le 14 février en même temps que le couvreur et son expert. Ces derniers ont d'ailleurs trouvé ce montant très bas ce qui a conduit immédiatement le couvreur à dire qu'il ne ferait pas de déclaration et réglerait ce montant en direct. Lors du passage de l'artisan peintre, celui-ci m'a dit que ce serait à moi à retirer les étoiles fluorescentes du plafond (sans l'abimer en laissant des traces !!) et qu'il se débrouillerait pour peindre au dessus de l'armoire car il ne la démonterait pas. Lorsque je lui ait dit qu'il devait prévoir tout cela car je n'avais pas à subir des contraintes de remise en état par rapport à un dégâts que je subis, ce dernier m'a dit que ceci ne pouvait pas être intégré dans la prestation de l'assurance. L'amusement du couvreur et de son assureur à la lecture du montant me semble attester de l'inverse.

Enfin j'ai été surpris de constater que pour une expertise liée à un défaut de toiture, les experts se contentent de faire des photos de mes photos de la fissure et des réparations tranquillement assis sur une chaise plutôt que d'aller voir la réalité sur le toit.

Pour terminer mon expert a fait le tour de la maison pour vérifier les dimensions de chaque pièce de manière aléatoire afin de contrôler ma déclaration. Je lui ai proposé des plans parfaitement exacts de la maison en vain. Subissant un préjudice, il est peu agréable de se sentir dans la peau d'un fraudeur à l'origine d'une déclaration sous estimée volontairement. c'était la cerise sur le gâteau.


Bien cordialement.

Largo44
 
Messages: 9
Inscription: Dim 18 Fév 2018 15:03

Messagepar René » Mer 11 Avr 2018 07:39

Merci pour le suivi, jamais agréable comme situation. Vous n'avez pas à subir les conséquences d'un défaut de réglage de sertisseuse.

Par contre, point important : vous parlez de "votre expert" mais les deux experts présents n'étaient pas spécialement là pour défendre VOS intérêts mais ceux de leur client, c'est-à-dire :

- l'assureur du couvreur d'un côté
- votre assureur de l'autre

Qui vous représentait réellement ? Personne ! Lors d'une expertise contradictoire il faudrait toujours faire intervenir un expert indépendant qui représente exclusivement vos intérêts et non ceux d'une compagnie d'assurance.
Concernant l'étain, je ne suis pas ingénieur structure / matériaux mais je vois mal comment deux alliages / métaux différents peuvent avoir exactement le même comportement en termes de dilatation, résistance, longévité, etc. De plus il y a une anomalie esthétique, alors que l'esthétique du joint debout est un atout de la couverture zinc. Sans parler de la perte de valeur perçue par un éventuel acheteur si vous comptez revendre votre maison un jour : qui voudrait d'une toiture rapiécée ? C'est très anxiogène !
Si je commande une voiture neuve je n'accepte pas qu'on me la livre avec des éléments de carrosserie refaits au mastic ...

Quelle est la suite prévue maintenant ?
Avatar de l’utilisateur
René
 
Messages: 2091
Inscription: Lun 12 Aoû 2013 08:04

Messagepar Sylvain » Mer 18 Avr 2018 07:02

du neuf sur ce dossier ?
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
 
Messages: 1389
Inscription: Lun 9 Déc 2013 13:47

Messagepar René » Dim 29 Avr 2018 11:54

Un retour de l'assureur du couvreur sur ce dossier ?
Avatar de l’utilisateur
René
 
Messages: 2091
Inscription: Lun 12 Aoû 2013 08:04

Messagepar Largo44 » Mar 1 Mai 2018 19:07

Bonjour,

Aucun retour de l'assureur du couvreur car il n'avait sans doute pas à en faire. Il était juste convoqué par l'expert de mon assurance.
L'expert de mon assurance a fait un PV sur lequel il a noté :
"Les dommages résultent d'une infiltration à travers la couverture zinc au droit d'un joint de bout réalisé par la SOCIETE.
La SOCIETE est intervenue en réparation de l'origine le 15/02/2018 par soudure du percement.
Il n'a rien noté dans Observation de l'assuré alors que j'ai clairement exprimé en séance le fait que je considérais cette réparation comme provisoire.
Je ne l'ai pas vu lors de la signature car l'expert à lu ce qu'il avait écrit avant de nous faire signer sur sa tablette qui ne laissait apparaitre que l'espace pour la signature. J'ai fait l'erreur de signer sans vérifier car ce qu'a lu l'expert en amont est exact mais j'aurais vu la rubrique Observations de l'assuré restée vierge.
J'ai contacté mon assurance qui me dit que l'expert est présent juste pour le dégât des eaux et n'a pas à juger de la réparation.
Mon assurance me dit également que le montant est celui décidé par l'artisan et que c'est normal qu'il ne prévoit pas de décoller les étoiles ou de démonter l'armoire car non assuré pour cela.
Il est aussi normal selon mon assurance que l'expert fasse des photos de mes photos plutôt que d'aller sur le toit car il est là pour le dégât des eaux et l'origine n'est pas son problème.
Enfin j'ai signé le PV donc le débat est clos !

Ce n'était vraisemblablement pas le problème non plus de l'assureur du couvreur qui a aussi fait son expertise en prenant des photos de mes photos plutôt que d'aller sur le toit.

Nous restons donc avec nos deux reprises sur la toiture et beaucoup d'amertume et d'incompréhension.

Pour finir l'histoire, le couvreur a quand même dit au cours de l'expertise qu'il allait pourrir ma réputation auprès des artisans car je n'avais pas à lui envoyer un recommandé lors de la fuite et car j'avais déjà viré le premier couvreur (voir au début : le toit n'était pas de la bonne couleur, la gouttière arrière était trop courte, pas de ventilation sous toiture...).
L'ayant prévenu par mail de l'envoi du recommandé le soir même de la fuite (le 14/2/2018), il s'est à l'inverse positionné comme étant exemplaire car il est intervenu le 15 matin suite à mon appel téléphonique avant même la réception du recommandé.
Dans son exemplarité, il a juste oublié de dire :
- qu'il s'était engagé sur le devis pour intervenir les semaines 38 et 39 de l'année 2017 et qu'il était convenu que je vois avec mon voisin qu'il décale l'implantation de sa pelouse à la semaine 40 pour qu'il puisse mettre son échafaudage ;
- qu'il a appelé semaine 37 pour dire qu'il ne pouvait plus intervenir comme convenu suite à retard sur un chantier et qu'il devait décaler d'au moins 5 ou 6 semaines car engagements avec d'autres clients qui ne lui permettaient pas de décaler tout le monde ;
- que nous avons convenu à ce moment là de repousser au printemps 2018 pour attendre les beaux jours et laisser la pelouse du voisin s'implanter correctement. Ceci m'a conduit à retourner voir mon voisin en fin de semaine 37 pour lui dire qu'il pouvait mettre sa pelouse dès à présent car travaux repoussé à avril / mai 2018 ;
- qu'il a appelé début novembre pour faire du forcing pour réaliser le toit avant la fin d'année. Suite à mon refus initial, il est passé voir la pelouse du voisin pour me dire qu'elle était foisonnée (je ne sais toujours pas ce que cela veut dire : implantée ?) et qu'il pouvait intervenir et il m'a fait 2.5% de remise pour avoir mon accord (Vu le prix il aurait pu faire beaucoup plus !). Je lui ai donc donné cet accord pour ne pas me le mettre à dos et je suis retourné voir mon voisin pour lui dire que l'on avançait les travaux (celui-ci était bien sur inquiet pour sa pelouse car le sol était détrempé d'eau).
- que ses ouvriers ont réalisé le toit fin novembre en arrivant le matin à 7h30 / 8h00 alors qu'il faisait nuit noire et que le toit était gelé, et en repartant à 16h00 alors qu'il faisait jour + beau soleil ;
- qu'il n'ont pris aucune mesure de protection du toit terrasse (membrane EPDM) pour la manutention de l'échafaudage et l'entreposage dessus alors que j'avais demandé la plus grande vigilance à ce niveau (Seul le dessous de l'échafaudage a été protégé) --> J'ai signalé cela par mail avec photos ;
- qu'ils ont laissé tomber un morceau d'échafaudage sur un appui de fenêtre aluminium qu'ils ont du remplacer. C'est eux même qui m'ont informé de cela tout en omettant de me dire que la sortie cheminée inox avait également une cabosse. J'ai signalé celle-ci par mail avec photo mais je n'ai jamais eu de réponse et elle est restée telle quelle.

Alors quand 2 mois après la fin des travaux, il pleut dans la chambre de ma fille, je ne trouve pas vraiment choquant de faire un recommandé.

Il s'est toujours défendu en disant que c'était un artisan et qu'il ne pouvait pas être parfait comme je devais l'être.

Enfin , avec de telles pratiques l'artisanat n'en sort pas grandi.

Pour terminer, nous verrons à l'avenir si de nouvelles fuites apparaissent.

J'ai par contre changé d'assurance car après 20 ans chez Pacifica, je n'ai pas accepté ce qui s'est passé au niveau de l'expertise, des travaux prévus pour la rénovation... Ma nouvelle assurance est informée de tout cela.

L'autre conséquence est que je ne ferai plus jamais de toit zinc sur une maison. Ce sera tuile ou ardoise selon la région car le zinc est sans doute très fiable lorsque correctement posé mais tout est imbriqué et difficile de changer juste une partie. Donc il faut vivre avec !

La dernière conséquence est que si cela devait se reproduire, je prendrais mon propre expert car René à raison en disant que personne ne me représentait. J'en ai fait les frais car je n'ai eu qu'à fermer ma G et en plus à me faire critiquer par mon couvreur irréprochable et même exemplaire.

Bien cordialement

Largo44
 
Messages: 9
Inscription: Dim 18 Fév 2018 15:03

Messagepar Largo44 » Dim 1 Juil 2018 15:11

Bonjour,

Je vois que vous avez retiré le nom de l'entreprise du couvreur.
Je n'ai pourtant relaté que des faits sans aucun jugement. Je pensais que l'objet d'un forum était d'informer.

Pour finir, le peintre devait venir refaire le plafond le 28 juin.
Etant en déplacement la semaine, nous avons passé quelques heures la très belle journée du 24 juin pour démonter une penderie à porte et vider la pièce en partie en mettant les affaires de ma fille dans des cartons.
Au final, le peintre nous a contacté le 27 juin pour nous dire qu'il ne viendrait pas car malade.
Il viendra le 12 juillet et d'ici là, ma fille restera avec ses affaires dans les cartons.
Tout cela pour dire que nous subissons encore les conséquences de ce chantier malheureux et je pense que ce n'est que le début !

Largo44
 
Messages: 9
Inscription: Dim 18 Fév 2018 15:03


Retourner vers Forum toiture zinc



 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité