Solin / étanchéité cheminée / fuite : devis trop cher ?

Modérateur: René

Gratuit : découvrez les vrais prix pour votre toit, couverture ou charpente
(avec ou sans pose, neuf ou rénovation)

Devis en ligne : Solin / étanchéité cheminée / fuite : devis trop cher ?
L'équipe du forum
 

Messagepar Foreigner » Mar 15 Nov 2022 13:55 | Solin / étanchéité cheminée / fuite : devis trop cher ?

Bonjour à tous,

Nous sommes dans une copropriété dans Paris qui subit des infiltrations assez importantes chez un copropriétaire. L’architecte de l’immeuble soupçonnait que les fuites venaient des solins dégradés au pied de la cheminée. Il a préconisé une purge et reprise des solins à faire par des cordistes. Nous avons fait appel à une entreprise (recommandée par l’architecte) et ils nous ont chiffré les travaux à environ €4 000HT.

Les travaux ont été faits il y a à peu près un an, mais quelques mois plus tard les fuites perdurent. Il s’avère que les fuites provenaient non pas des solins mais l’héberge et conduits de cheminée. L’architecte propose alors de faire un piochage et ravalement complet de cette zone par la même entreprise. Cette fois-ci en revanche le devis revient à presque €23 000HT, pour une zone d’a peu près 20m². En plus l’entreprise ne veut pas garantir une partie des travaux (Reprise localisée des enduits par raccord au mortier de plâtre et chaux type RPC des Ets St ASTIER). Voici les services proposés :

• Installation et repli de chantier
• Ravalement de l'héberge (face côté toiture) et des conduits de cheminées
• Réfection des zones dégradées au niveau des couronnements maçonnés
• Protection des couronnements par application de 2 couches d'une résine méthacryl

Une AG exceptionnelle doit avoir lieu en décembre pour voter ces travaux mais je ne vois pas comment l’entreprise peut justifier un devis à plus de €1 000HT par m². En plus, nous devrions voter des travaux de ravalement de façade sur ce côté du bâtiment en avril 2023 et le ravalement de cette cheminée est comprise dedans (à la hauteur de €6000HT). Au-delà du coût, vu l'urgence, ne serait-il pas mieux de mêttre une simple bâche sur la zone en attendant que les travaux de ravalement soient votés en 2023 ?

J'ai ajouté quelques photos que j'ai trouvé de la zone.

Merci d’avance pour vos conseils.
Fichiers joints
Solin / étanchéité cheminée / fuite : devis trop cher ?
cheminée2.png (1019.87 Kio) Vu 239 fois
Solin / étanchéité cheminée / fuite : devis trop cher ?
cheminée1.png (898.92 Kio) Vu 239 fois

Foreigner
 
Messages: 2
Inscription: Mar 15 Nov 2022 12:04

Messagepar Cédric, administrateur » Mar 15 Nov 2022 13:55

Bonjour, sachez que vous pouvez poser votre question à plusieurs couvreurs ou charpentiers, près de chez vous et simultanément, en vous rendant sur cette page, pour obtenir plusieurs avis différents et plusieurs offres de prix différentes, gratuitement et sans engagement.
Avatar de l’utilisateur
Cédric, administrateur
(annonce)
 

Messagepar Sylvain » Mer 16 Nov 2022 12:42

bonjour serait-il possible de donner les détails exacts du devis (sans mentionner l'entreprise ou en masquant ses coordonnées) ?
par ailleurs dans le BTP il y a une obligation de résultats (et pas de moyens) donc il faudrait commencer par demander des comptes suite à l'erreur qui a été commise lors de la première tentative ?
on n'engage pas des travaux suite à des "soupçons", il existe des méthodes et des techniques de recherche de fuites (fumigènes, infiltrométrie etc), cela a-t-il été mis en oeuvre AVANT le déclenchement des travaux ?
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
 
Messages: 2070
Inscription: Lun 9 Déc 2013 13:47

Messagepar Foreigner » Mer 16 Nov 2022 16:59

Bonjour Merci pour votre réponse. Effectivement une recherche de fuite approfondie n'a pas été fait. Nous avons une réunion avec l'architecte ce vendredi et je poserai la question. Pour le devis voici les détails dans le devis:

Installation et repli de chantier :
- Mise en place des moyens d'accès et acheminement des protections individuelles par ceinturages
des éléments structurels
- Balisage des périmètres d'interventions et protection des zones de travail
- Evacuation des gravats et mise en décharge
- Nettoyage de fin de chantier et repliement des moyens d'intervention

1°) Ravalement de l'héberge (face côté toiture) et des conduits de cheminées :

Piochage partiel des enduits existants :
- Sondage général des parements unis et moulurés, piochement des parties altérées et nonadhérentes des enduits existants, notamment sur les éléments de structure douteux, compris coupement des rives, nettoyage des trous et dépoussiérage de la surface à enduire.

Raccords au mortier de réparation de plâtre et chaux (RPC) sur maçonnerie composite :
- Reprise localisée des enduits par raccord au mortier de plâtre et chaux type RPC des Ets St ASTIER. Après dépoussiérage des surfaces à traiter, mise en place d'une armature galvanisée suivant l'importance de la surface à traiter et l'hétérogénéité du support, renformis nécessaires et finition dressée, brossage et traitement anticorrosif des parties métalliques découvertes, sujétions pour
reliefs tirés au calibre.
Travail identique sur crevasse et naissance.
Séchage jusqu'à l'obtention d'une humidité relative en conformité avec le revêtement à mettre en œuvre suivant préconisation du fabricant.
Travaux de reprise partielle sans garantie.

Micro-mortier à la chaux :
- Humidification du support la veille et le jour de l'application, réalisation d'un première couche en PARCHAUX des Ets St ASTIER dans laquelle sera marouflée une trame en fibre de verre de maille carrée 10x10mm (produit : ROTATEX WG x 10 Gsx 100 cm - CSTBat) sur l'ensemble de la surface à traiter, après 24 heures, humidification de l'ensemble et réalisation d'une deuxième couche de PARCHAUX des Ets St ASTIER pour uniformisation de l'ensemble.

N.B. : Dans l'hypothèse d'un piochage complet des enduits exsitants, aucun supplément ne sera facturé et une garantie se verra appliquée.

2°) Réfection des zones dégradées au niveau des couronnements maçonnés :
- Sondage des supports
- Elimination des parties décollées, non adhérentes ou creuses
- Brossage fin et passivation des fers apparents par application d’un inhibiteur de corrosion
- Ouverture plus large des fissures à la disqueuse
- Dépoussiérage et humidification du support
- Mise en place des coffrages pour rétablissement des profils et consolidation si nécessaire par mise en place d'un ferraillage sur goujons à expansion
- Raccords au mortier fibré monocomposant à base de ciment, charges spéciales, fibres et adjuvants type "MONOTOP 612 F" des Ets "SIKA"
- Décoffrage, finition et reprise des "gouttes d'eau" si nécessaire

3°) Protection des couronnements par application de 2 couches d'une résine méthacryl :
- Nettoyage du support, brossage manuel et grattage des parties écaillées
- Mise en œuvre de 2 couches d’une résine alkyde-uréthane pour la protection des matériaux sur support restauré type « FREITASOL COLOR » des Ets La Seigneurie, (teinte à définir)

Propriétés : Bonne résistance à l’usure et à l’eau, bonne adhérence sur anciens fonds


Et les coûts:

Installation et repli de chantier - 600,00 €
1°) Ravalement de l'héberge (face côté toiture) et des conduits de cheminées - 17 870,00 €
2°) Réfection des zones dégradées au niveau des couronnements maçonnés - 920,00 €
3°) Protection des couronnements par application de 2 couches d'une résine méthacryl - 1 090,00 €


Et en bas la justification du coût donné par l'architecte :

- d’un côté l’entreprise sonde et fait tomber ce qui n’adhère pas, avec des cordistes harnachés et des protections modérées
- de l’autre ces mêmes cordistes vont être obligés d’avoir une vrai zone de chantier avec des protections plus conséquentes en toiture les quantités de gravats ne sont pas du tout les mêmes et la réfection des enduits sur la zone sera quasiment totale, d’où le montant plus conséquent.

Foreigner
 
Messages: 2
Inscription: Mar 15 Nov 2022 12:04


Retourner vers Forum toiture tuiles



 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités