Conseils pour toiture bac acier en sarking

Modérateur: René

Gratuit : découvrez les vrais prix pour votre toit, couverture ou charpente
(avec ou sans pose, neuf ou rénovation)

Devis en ligne : Conseils pour toiture bac acier en sarking
L'équipe du forum
 

Messagepar grizzly31 » Ven 11 Jan 2019 20:46 | Conseils pour toiture bac acier en sarking

Bonsoir à toutes et tous !

Nous avons un projet de rénovation de toiture en bac acier, et je viens sur ce forum pour demander conseil.

C’est une petite dépendance (environ 50 m²) composée de deux garages et prolongée par un hangar.
Pour l’instant, la toiture côté garages est en amiante :( et en tôle ondulée pour la partie hangar.
La rénovation ne concerne que la partie en amiante au-dessus des garages.
Le projet est de transformer un des garages en cuisine professionnelle. Il va donc falloir désamianter et poser une toiture neuve, et isoler la toiture au-dessus de la future cuisine avec un objectif de R5.

La charpente est constituée de 4 pannes espacées d’environ 1,60m, et de chevrons (70/70) d’entraxe d’environ 45/50 cm. Il y aussi des voliges discontinues.

La toiture est d’un seul tenant, avec une pente d’environ 22 % (12,4 degrés).

Comme on enlève la toiture et que la hauteur sous chevrons dans la partie la plus basse est un peu juste (1,80 mètres), on pense opter pour du sarking.


Voilà le plan pour la partie cuisine, de l’extérieur vers l’intérieur :

-bac acier avec régulateur de condensation
-contre-lattes de 60/40
-écran de sous-toiture
-lattes de 80/40
-2 couches croisées d’isolant en panneaux de 100mm
-OSB3 en 15 ou 16 mm OU on pose les panneaux directement sur les voliges existantes
-pare-vapeur ou frein-vapeur (qu’on posera SUR les voliges si on choisit de ne pas mettre d OSB).

Il y aura une lame d’air horizontale au niveau des contre-lattes, et une lame d’air verticale au niveau des lattes, avec des grilles de ventilation en haut et en bas.

Est-ce que ce plan vous semble correct ?

Et étant donné qu’on a un budget ultra serré...
-Est-ce qu’on peut utiliser des sections de bois légèrement plus petites pour les lattes et contre-lattes sans fragiliser l’ensemble ?
-Le régulateur de condensation sur le bac acier est-il indispensable avec cette configuration ?
-Étant donné la différence de prix entre les isolants en panneaux rigides ou semi-rigides et les isolants en rouleaux, pourquoi apparemment personne n’utilise d’isolant en rouleaux en ITE ? Est-ce que c’est parce que ça se tasse trop comparés aux panneaux rigides ?

J’ai lu pas mal de choses sur les écrans sous-toiture mais je ne sais toujours pas lequel utiliser. Tout conseil est le bienvenu :)
C’est pareil pour le pare-vapeur. Il y aura une hotte, mais il risque quand méme d’y avoir une forte humidité. Est-ce qu’un frein-vapeur suffit, ou est-ce qu’un pare-vapeur est plus adapté ?


J’imagine qu’il faudrait aussi calculer le poids de tout ça pour s’assurer que la charpente est assez solide, mais je ne sais pas trop comment m’y prendre.

On réfléchit aussi à une isolation en ouate de cellulose, en utilisant l’écran sous-toiture pour fermer les caissons de ouate :
-bac acier avec régulateur de condensation
-contre-lattes de 60/40
-lattes de 80/40
-écran de sous-toiture
-caissons de 200mm de H avec ouate de cellulose
-OSB3 en 15 ou 16 mm
-pare-vapeur ou frein-vapeur

Pour gérer la jonction entre la future cuisine, isolée, et le garage, non isolé, on hésite entre deux solutions :
-une toiture à deux niveaux, en laissant déborder largement l’écran sous-toiture dans la partie non-isolée, puis en mettant une planche de rive puis une bande de rive.
-le même niveau partout, en ajoutant des chevrons sur les chevrons existants dans la partie non isolée pour rattraper la hauteur.

Qu’en pensez-vous ?

Un énorme merci d’avance pour vos conseils  :D :D :D

En vous souhaitant une bonne soirée !

grizzly31
 
Messages: 2
Inscription: Mer 9 Jan 2019 21:45

Messagepar Cédric, administrateur » Ven 11 Jan 2019 20:46

Bonjour, sachez que vous pouvez poser votre question à plusieurs couvreurs ou charpentiers, près de chez vous et simultanément, en vous rendant sur cette page, pour obtenir plusieurs avis différents et plusieurs offres de prix différentes, gratuitement et sans engagement.
Avatar de l’utilisateur
Cédric, administrateur
(annonce)
 

Messagepar René » Sam 12 Jan 2019 08:47

Bonjour, bienvenue, beaucoup de questions ! :-)

- première remarque concernant l'amiante : pas formé = pas toucher ; risques sanitaires + juridiques avec le voisinage ;

- de l'extérieur vers l'intérieur, c'est d'abord les lattes, ensuite les contrelattes, ensuite l'écran de sous-toiture, lui-même posé sur les chevrons ; il existe des panneaux isolants autoportants qui se posent directement sur pannes, c'est peut-être le plus efficace en rénovation (caissons chevronnés ? ) ;

- le dimensionnement des bois de couverture doit répondre au DTU en vigueur et à la documentation technique du profil nervuré sélectionné ; il dépend notamment de la pente et de l'écartement des chevrons ; donc on sélectionne d'abord le profil nervuré, puis on dimensionne les bois de couverture ;

- le choix d'un bac acier anticondensation (avec régulateur) n'est pas pertinent dans votre cas car l'écran de sous-toiture permet déjà l'évacuation de la condensation à l'égout ; vous pouvez faire des économies ici ;

- les isolants en rouleau n'ont aucun rigidité, aucune portance et ne peuvent donc pas être mis en oeuvre en isolation thermique par l'extérieur ;

- une cuisine professionnelle est un milieu à forte voire très forte hygrométrie, il faudra donc choisir des matériaux adaptés à ces taux d'humidité au niveau de l'intégralité du complexe de toiture ; la mise en oeuvre d'un écran de sous-toiture HPV et d'un pare-vapeur côté chaud est indispensable ; et le plus important, en plus de la hotte, prévoir une VMC correctement dimensionnée ;

Voilà pour ces premiers éléments !
Avatar de l’utilisateur
René
 
Messages: 2299
Inscription: Lun 12 Aoû 2013 08:04

Messagepar grizzly31 » Sam 12 Jan 2019 18:26

Bonsoir René,
Merci beaucoup pour ces réponses ! Ça me permet d'avancer.... Je vais potasser tout ça en détail.
Bonne soirée !

grizzly31
 
Messages: 2
Inscription: Mer 9 Jan 2019 21:45

Messagepar Sylvain » Dim 13 Jan 2019 10:50

bonjour vous pouvez aussi jeter un oeil aux solutions de panneau sandwich bac acier isolés
en épaisseur 120 mm la plupart ont des R > 5
et vous partez sur un complexe de toiture chaude non ventilée plutôt que sur une toiture froide ventilée qui n'est plus trop préconisée aujourd'hui
la pose se fait directement sur pannes donc pas de problèmes de chevrons, liteaux, écran de sous-toiture, etc
gain de temps, de poids, de volume, et probablement de prix au final
bien sûr il faudra vérifier l'écartement des pannes et la compatibilité côté hygrométrie et pente de toit
attention à la ventilation comme dit René (VMC obligatoire)
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
 
Messages: 1489
Inscription: Lun 9 Déc 2013 13:47

Messagepar René » Jeu 17 Jan 2019 12:44

bonjour avez-vous avancé dans votre réflexion @grizzly31 ?
Avatar de l’utilisateur
René
 
Messages: 2299
Inscription: Lun 12 Aoû 2013 08:04


Retourner vers Forum toiture bac acier



 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités