Conseils isolation combles aménagés

Modérateur: René

Gratuit : découvrez les vrais prix pour votre isolation
(avec ou sans pose, neuf ou rénovation)

Devis en ligne : Conseils isolation combles aménagés
L'équipe du forum
 

Messagepar donniebrasko » Mar 6 Oct 2020 13:28 | Conseils isolation combles aménagés

Bonjour,

Je vais faire aménager mes combles (transformation charpentes W).
J'ai 2 propositions, et 2 propositions au niveau de l'isolation, pouvez-vous me donner votre avis :

1/
- Isolation rampants + pieds droits : Laine de verre thermo accoustique, ISOVER ISO Confort 35 220mm, soit R=6,25K/W
- Isolation plafond : 240mm, soit R=6,85KW
- pas de pare vapeur (ils me confirment qu'Isover le recommande fortement, mais que ca va fortement gonfler la note si je veux vraiment en mettre un, que par habitude ils n'en mettent pas)

2/ Isolation rampants/pieds droits/plafond en 2 couches :
- 1ere couche 140mm KI Fit 032 Knauf
- 2eme coucher 60mm RT Plus 032 Knauf, pare vapeur intégré
=> R=6,25K/W

Les deux me confirment que lorsqu'il y aura des grosses chaleurs, il fera forcément chaud dans les combles, qu'il est difficile de garder le frais dans les combles lorsque le soleil tape toute la journée pendant plusieurs jours.
Que le mieux est peut etre de penser à installer une clim.

Vue que j'aménage mes combles, la contrainte épaisseur est assez forte, on ne peut donc pas aller au delà de 220mm.
Enfin, le coût et aussi une contrainte forte.

Merci pour vos avis.
Cdlt

donniebrasko
 
Messages: 3
Inscription: Mar 6 Oct 2020 12:45

Messagepar Cédric, administrateur » Mar 6 Oct 2020 13:28

Bonjour, sachez que vous pouvez poser votre question à plusieurs professionnels de l'isolation, près de chez vous et simultanément, en vous rendant sur cette page, pour obtenir plusieurs avis différents et plusieurs offres de prix différentes, gratuitement et sans engagement.
Avatar de l’utilisateur
Cédric, administrateur
(annonce)
 

Messagepar Marc49 » Mer 7 Oct 2020 09:48

Bonjour,

Les deux solutions proposent des niveaux de performance intéressante.

Quelques réflexions :
- Pourquoi l’un isole en monocouche et l’autre en bi couche ? En général (et dans les grandes lignes sans rentrer dans les considérations techniques) la couche la moins épaisse vient entre les chevrons et la plus épaisse dessous (voir ces différents schémas de pose en fonction de la structure de la charpente des combles aménagés ).
- Quelle est la nature et le fonctionnement de ce pare-vapeur intégré ? Est-il continu (surement pas …) ? j’ai quelques doutes à ce sujet.
- Le pare-vapeur ou la membrane pare-vapeur : ce n’est pas que Isover qui recommande, il est nécessaire (cf. DTU 45.10).
- Ça ne doit pas faire exploser la facture non plus : des appuis adaptés, la membrane, l’adhésif approprié, un peu plus de main d’œuvre, ce n’est pas non plus la mer à boire ! Si l’entreprise n’a pas (encore) l’habitude de pratiquer, ça doit la rebuter un peu aussi.

Pour ce qui est de la chaleur dans les combles, forcément la chaleur monte et elle a aussi tendance à pénétrer par la toiture (d’où l’intérêt d’avoir une forte isolation (R élevé). C’est donc le premier point pour limiter au maximum la chaleur dans les combles.

Le deuxième, c’est d’avoir des volets extérieurs sur les fenêtres de toit (et de les fermer quand cela s’avère utile) pour éviter que les vitres ne se transforment en radiateur en plein été (alors que l’on n’a pas besoin de cela) quand le soleil tape dessus.

Troisième point, avoir une forte ventilation nocturne (quand les températures ont tendance à baisser) afin de « refroidir » ou en tous cas faire baisser la température des murs qui se comportent comme des radiateurs à accumulateur de chaleur.
Après une longue période de canicule, la chaleur à tendance à rentrer. Si on peut ventiler la nuit et que la température nocturne baisse suffisamment, on arrive à accumuler de la fraîcheur pour une bonne partie de la journée et faire baisser celle des murs.

C’est mon cas : j’ai un bureau dans une chambre à l’étage. J’ai fait installer des volets roulants extérieurs sur les Velux juste avant les très fortes chaleurs de cet été (c’est bien tombé !). Tout était ouvert la nuit puis refermé avec un rai de lumière pour les fenêtres verticales (volets roulants et battants) dès que la température commençait à s’élever à nouveau, cela restait vivable et « travaillable ». Une journée ou deux (quand la température extérieure n’avait pas baissé la nuit, j’ai fini au RDC l’après-midi. A noter que tous les volets des fenêtres verticales (RDC et étage) exposées au soleil étaient aussi fermés. Il y a une stratégie à avoir et on suit la course du soleil.

Pour ce qui est de la clim, à part dans les régions très chaudes, si on peut s’en passer… Il y a plus écologique, économique et bon pour la santé. L’isolation, elle, n’a pas besoin d’entretien, ne consomme rien et ne tombe pas en panne ! Et de plus, rejeter la chaleur dehors alors qu’il y fait déjà trop chaud….

Au plaisir d’échanger

Marc49
 
Messages: 14
Inscription: Ven 19 Juin 2020 14:40

Messagepar donniebrasko » Mer 7 Oct 2020 11:25

Bonjour,

Tout d'abord merci d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre.

Marc49 a écrit:- Pourquoi l’un isole en monocouche et l’autre en bi couche ? En général (et dans les grandes lignes sans rentrer dans les considérations techniques) la couche la moins épaisse vient entre les chevrons et la plus épaisse dessous (voir ces différents schémas de pose en fonction de la structure de la charpente des combles aménagés ).

>> Je dirais que chacune des 2 sociétés propose ce qu'ils ont l'habitude de faire et qu'ils ont tendance à éviter ce qu'ils n'ont pas l'habitude de faire (j'ai pu communiquer avec d'autre clients, et ils ont eu la même chose chez eux).
Celui en mono couche, je pense que c'est pour minimiser les coûts => moins de main d’œuvre.
Le second, en double couche croisée avec pare vapeur intégré, je pense que c'est aussi une histoire de coût, tout en se rapprochant au mieux des recommandations.

Marc49 a écrit:- Quelle est la nature et le fonctionnement de ce pare-vapeur intégré ? Est-il continu (surement pas …) ? j’ai quelques doutes à ce sujet.

>> le pare vapeur intégré a un Sd > 18 m (je ne sais pas trop à quoi ca correspond). Il n'est pas continue, mais il pose un adhésif pour le rendre continu.

Marc49 a écrit:- Le pare-vapeur ou la membrane pare-vapeur : ce n’est pas que Isover qui recommande, il est nécessaire (cf. DTU 45.10).

>> Oui j'ai vu ça aussi... Ce type de recommandation "pousse" à vouloir le faire.. Si j'ai bien compris le fonctionnement du pare vapeur et d'éviter de laisser passer la condensation de la maison vers l'isolant, ce qui le rendrait moins performant. Donc si la maison est bien ventilée et qu'il y a un vide d'air entre l'isolant et l'écran sous toiture, alors le risque est minime. Non? Je doute que toutes les maisons ont un pare vapeur.
Je ne vous cache pas que malgré l'histoire du pare vapeur, je suis plus attiré par l'entreprise qui n'en pose pas.

Marc49 a écrit:- Ça ne doit pas faire exploser la facture non plus : des appuis adaptés, la membrane, l’adhésif approprié, un peu plus de main d’œuvre, ce n’est pas non plus la mer à boire ! Si l’entreprise n’a pas (encore) l’habitude de pratiquer, ça doit la rebuter un peu aussi.

>> çà doit être çà, pas l'habitude, donc ils sont retissant.. Leurs réactions quand j'ai demandé à ajouter un pare vapeur a été plutôt "Mr si on vous met un pare vapeur alors ca va pas etre le meme prix, il faut bcp plus de MO pour la pose, il faut pas que l'air passe etc...". Pour ma part étant déjà limite niveau budget, je n'ose demander le montant supp d'un pare vapeur.


Effectivement il est prévu, un peu plus tard, d'installer des volets sur les fenêtres.

Pour la clim, je suis plutôt d'accord avec vous. De nature "ecolo" je suis tiraillé entre le coût d'un isolant ecologique vs minéral, et aussi ayant déjà vécu sous les combles, je sais comme c'est désagréable d'avoir trop chaud, et quelque jour par an, la clim peut vraiment permettre de se sentir bien.

donniebrasko
 
Messages: 3
Inscription: Mar 6 Oct 2020 12:45

Messagepar Marc49 » Jeu 8 Oct 2020 09:27

De nature "ecolo" je suis tiraillé entre le coût d'un isolant ecologique vs minéral


Bonjour,

Juste un mot sur l'isolant "écologique". Je vous ai déjà donné mon avis sur le reste

Je lui préfère le mot "bio sourcé" probablement adapté aux isolants auxquels vous pensez.

Pour moi, l'écologie c'est isoler fortement pour consommer le moins possible voire plus du tout.

Les isolants "écologiques" ont des liants pour leur cohésion (comme tous les isolants ou presque d'ailleurs ) et parfois plus et seule l'étude de leur fiche A.C.V. (Analyse du Cycle de Vie) permet de comparer et les résultats sont parfois surprenants et contraires à ce que l'on aurait pu penser au prime abord. Pas toujours si "écologiques" que ça.

Cordialement

Marc49
 
Messages: 14
Inscription: Ven 19 Juin 2020 14:40


Retourner vers Isolation



 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités